Le Dimanche des Rameaux vu par un frère Philippin

Publié le 10 avril 2018

Témoignage d’un frère philippin:

   “Comme le soleil brillant sur cette matinée, notre esprit s’éclaircit et même toute notre

vie humaine. Justement parce nous sommes au début de printemps. L’hiver est terminé ! Et oui ! Le printemps est bien commencé. Je pense que c’est une chance d’avoir une nouvelle saison. Pour un Philippin c’est vraiment une chance ou plutôt une nouvelle expérience (Car comme vous le savez, aux Philippines, il n’y a pas quatre saisons !).

   Ce qui est beau aujourd’hui c’est que nous sommes juste à l’entrée de la semaine sainte (avec le soleil ça tombe bien). Partout dans le monde les chrétiens portent des palmes à leurs mains. Pour faire quoi ? Et bien ! Pour accueillir et chanter : « Béni celui qui vient au nom du Seigneur ! Acclamons notre Roi ! Hosanna ! ». Et c’est ce que nous faisons aussi ici, à Saint Jodard.

   Est-ce que c’est nécessaire d’avoir des palmes ? Comment les trouver dans un pays qui vient de terminer son hiver ? Uhm, voilà une bonne réflexion ! Et bien qu’importe!! Ce ne sera pas forcément des palmes! On peut porter… des buis, des sapins ou… toutes sortes de plantes ! En tous les cas, ce qui est important c’est l’esprit dans lequel nous faisons ce geste : Nous acclamons notre Roi ! Les palmes ou les feuilles, ce sont les symboles, qui varient selon les pays.

   Ce qui me semble plus important et nécessaire, c’est de comprendre le paradoxe entre ceux qui crient aujourd’hui : « Hosanna » et puis, vendredi prochain : « Crucifie-le ! ». Ce n’est pas si facile ni même évident de les comprendre. Tout cela est, pour moi, l’enjeu de cette semaine. C’est vrai que le soleil s’élève et nous éclaire. Mais comme c’est le début de printemps il y a aussi des nuages et leurs ombres, avec la pluie et le vent !! Il y a même des orages !! Et puis il fait encore froid.

   Enfin, c’est aussi pour moi, pour nous tous, un signe de comparaison entre notre vie et cette Semaine Sainte. Je me suis posé des questions : Quel est mon soleil pour cette semaine sainte ? Quels sont mes nuages, mes vents et même mes orages ? Est-ce que je vais rester froid ? Eh bien, « it’s my secret ! », à chacun de nous d’y répondre !”