Huile essentielle de charité

Publié le 27 septembre 2019

Au fond de la vallée, une vielle bâtisse provençale abrite quatre religieuses. Les lavandes en fleur qui y foisonnent attirent à elles une multitude de papillons de toutes espèces. Les habitantes de ce lieu en sont émerveillées, elles louent le Seigneur chaque jour pour la beauté de sa Création. La lavande… Quelle merveille ! C’est beau, ça sent bon et c’est… rentable ! Et oui, elle ne sont pas folles nos sœurs ! Il faut bien vivre et donc travailler pour coopérer activement à la grâce et à la providence de Dieu. De ces épis fleuris, elles extirpent quelques litres d’une huile essentielle précieuse.

Sœur Francesca, voyant le jour de la récolte arriver, proposa à ses frères de communauté de venir participer aux festivités. Tout novice qu’ils étaient, leur père maître accepta de les envoyer rendre ce service fraternel. Sœur Sophia les accueillit chaleureusement et distilla, avant la lavande, un peu de sa sagesse à ses petits frères. Le premier jour de la récolte une vingtaine de voisins vinrent donner un coup de faucille. Des enfants, des jeunes et des vieux se réjouirent ensemble dans une entraide amicale et bon enfant. Sœur Marie-Liesse prépara un repas qui nous rassasia dans la joie et nous donna la force de continuer le travail. De retour au champ, sœur Christine-Marie ramassait les épis de lavande perdus dans les broussailles avec soin… pas de perte ! Ici on aime le travail bien fait.

Le deuxième jour il ne restait plus que frères et sœurs qui travaillèrent ensemble dans la joie jusqu’au soir. Déjà il était temps de se quitter, la tache étant achevée. À ce moment-là, nos quatre sœurs et leurs frères réalisèrent que ce fût un immense cadeau du Ciel d’avoir passé ces derniers jours ensemble. Les heures de travail, la vie de prière et les repas partagés avaient tissé, discrètement, d’authentiques liens fraternels. En se quittant le cœur gros, chacun savait que ces liens s’approfondissent et s’accomplissent dans la prière. Tournés vers Celui qui les avait réuni dans une même famille, ils rendaient grâce.

Frère Pacifique

→ Se renseigner sur l’artisanat des sœurs contemplatives de St Jean.

→ Revenir à la newsletter du noviciat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *