Chasse aux trésors

Publié le 3 décembre 2019

Le Prieuré des Frères de Saint Jean occupe à Saint Jodard l’ancien Petit Séminaire dont les origines remontent à l’époque de la terreur, à 1796 exactement.

Depuis, son histoire est émaillée de multiples péripéties : dangers révolutionnaires, menaces napoléoniennes, incendies, reconstructions, séparation de l’Église et de l’état, transformations en sanatorium, en camps de prisonniers, en maison d’Éducation Surveillée, et arrivée des frères de Saint Jean en 1983.

De ce passé, peu de vestiges, jusqu’à ce que des travaux permettent la découverte par-ci par-là d’objets variés : morceaux de vaisselles, quelques cahiers de classes, objets médicaux… Puis l’organisation de visites avec l’Office de Tourisme Intercommunal nous a poussé à faire quelques recherches aux Archives Diocésaines et Départementales et certains amis voisins nous ont confiés des copies de documents familiaux. Petit à petit l’histoire s’éclaircit un peu.

Une part du trésor : cahier de petit séminariste, vaisselle et monnaie de différentes époques, instruments de soin du sanatorium…

La chasse aux trésors est donc ouverte !

Afin de compléter nos sources et notre petite collection, nous venons faire appel à vos souvenirs de familles : auriez-vous des photos, des cahiers de classe, des courriers, des objets… venant de vos aïeux proches ou lointains qui auraient connu, le Petit Séminaire ? Le sanatorium ? L’Institut Public d’Éducation Surveillée ? Ou même la Révolution ? Et que vous pourriez nous prêter, nous confier, nous permettre d’en faire des copies, des photos… Tout est intéressant. Et puis, ce sera l’occasion de faire connaissance.

Vous pouvez contacter frère Joseph au 07 52 04 16 61, par mail à frere.joseph.d@gmail.com, par courrier ou par visite au 162 place Léonard Perrier, 42590 SAINT JODARD.

Merci et à bientôt.

Frère Joseph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut lectus in quis commodo nec consequat. Lorem commodo