Apprendre l’Église par l’icône

Publié le 7 février 2020

Une fois n’est pas coutume, les novices de première année ont participé à un stage d’iconographie! Élisabeth Théréau, iconographe professionnelle, nous a guidés avec beaucoup de pédagogie dans cet art qui est d’ailleurs bien plus qu’un art, c’est un chemin de rencontre avec le Christ fait chair.

Au fil des jours, les visage du Christ et de Marie se sont révélés à nos yeux. Rythmé par la prière du cœur et par un texte biblique, le pinceau, dans nos mains inexpérimentées, tentait tant bien que mal d’écrire le visage de notre Sauveur et de sa Mère Immaculée. Seigneur, fils de Dieu sauveur, prends pitié de moi…  qui essaie de ne pas massacrer ton visage ! Heureusement, les conseils et la main experte d’Élisabeth ont permis de pallier à nos manquements.

Écrire une icône est aussi une rencontre avec nos frères d’Orient, si persécutés en ce moment. L’icône, véritable catéchisme, est une rencontre avec les mystères de la foi à travers la symbolique de la lumière qui se déploie notamment dans chacune des parties du visage. C’est aussi une rencontre avec l’histoire de l’Église et ses luttes contre les hérésies.

Chacun apparaît dans son icône, mais elle est plus que nos capacités, elle est le résultat de notre prière, et aussi de notre acceptation à nous laisser guider par une tradition et par plus expérimenté que soit. N’est-ce pas cela vivre dans l’Église ?

Frère Valentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ipsum mattis ut odio Donec mi, luctus velit, Praesent consectetur mattis facilisis