Famille et vocation : témoignage

Publié le 7 février 2020

Il est habituel pour les novices de première année de quitter la maison de formation afin de passer une semaine en famille, juste après avoir célébré notre père Saint Jean en communauté, le 27 décembre. Mais quel est le sens d’un temps en famille à peine 3 mois après le début du noviciat ? Le novice n’aurait-il pas dû être plutôt « retiré du monde » pour entrer dans un cœur à cœur avec Celui dont il se sait aimé et qui l’a appelé par son nom ? Ce temps nous est-il donné seulement en vue de passer un bon moment en famille pendant le temps liturgique de Noël, si étroitement lié à la dimension familiale ? Je crois bien que c’est l’une des raisons, et même une très bonne raison. Mais il y a plus !

hiverPour moi, les 10 jours passés en famille ont été d’une richesse et d’une qualité auxquelles je ne m’attendais pas. Les bons moments n’ont pas manqué bien sûr, mais ils ont surtout été marqués par la découverte d’une capacité nouvelle à accueillir mes parents, et aussi par une recherche sincère de réconciliation là où il y en avait besoin. En même temps, j’ai pu expérimenter que, même si l’appel du Christ est avant tout pour moi et non pour mes parents, eux aussi sont impliqués. D’abord parce qu’ils subissent le départ de leur enfant, mais aussi parce que l’irruption visible du Seigneur dans la vie d’un des membres de la famille entraîne un effet sur les autres. Il n’est pas négligeable non plus que ce moment passé ensemble nous ait permis de trouver un nouvel élan en tant que famille mais aussi en tant que personnes chrétiennes, chacun en relation avec Dieu, à sa manière propre.

En conclusion, je me rends compte d’avoir reçu la grâce d’une famille qui m’encourage à poser mon propre choix d’état de vie devant le Seigneur. Je connais cependant le cas d’une personne qui cheminait vers le sacerdoce diocésain et qui a dû subir l’opposition de sa famille. Il a malgré tout posé son propre choix et reçu le sacrement de l’ordre. Alors, quelle est la juste place de la famille dans le choix de l’état de vie ?

Frère Alexandru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vulputate, adipiscing Sed facilisis luctus felis nunc Nullam Phasellus ut