Grand-Place et Venise du Nord…

Publié le 7 février 2020

Après le silence et la tranquillité du sanctuaire de la Vierge des Pauvres de Banneux, nous sommes partis en direction de Bruxelles, la capitale de la Belgique, pour passer quelques jours avec nos frères, dans leur prieuré qui se trouve à Jette, un quartier un peu excentré.

Nous avons été accueillis par frère Patrick-Marie, notre guide pour les jours à venir. Il nous d’abord fait visiter le prieuré, et nous étions bien impressionnés par ce bâtiment : un vrai monastère, construit au 19e siècle dans le style néo-romantique par les rédemptoristes. De taille imposante, avec de longs couloirs, de haut plafonds et une grande église. Autrefois, le monastère était entouré de champs, maintenant il se retrouve situé au cœur d’un quartier vivant, dans une grande ville!

Après une messe en néerlandais, nous sommes partis visiter le centre de Bruxelles. Nous avons admiré la cathédrale puis la Grand-Place, impressionnante par son architecture témoignant de la richesse et de la grandeur d’une époque passée à laquelle chaque guilde avait sa propre maison, toutes plus belle les unes que les autres. Le commerce de la toile était la source de la prospérité de la Flandre qui importait la laine d’Angleterre. À la fin de cette belle journée, nous avions soif… La proposition de frère Patrick-Marie de nous désaltérer avec une bonne bière belge fut bien accueillie !

Le lendemain nous sommes partis vers Brugge, la Venise du Nord, perle flamande ! Comme la veille, frère Patrick-Marie était notre guide, lui-même natif et ayant grandi à Brugge. Il nous a guidé avec une certaine fierté à travers les rues étroites et les ponts élégants de l’ancien centre de Brugge, très bien conservé. On se croyait au Moyen Âge, avec son architecture typique de brique et ses façades gracieuses : l’ambiance que nous montrent les peintures de Bruegel et Rubens. Pour cette raison, nous ne pouvions pas échapper à la visite d’une exposition dans l’ancien hôpital Saint Jean du peintre flamand, Hans Memling (1433-1494), où sont conservées ses œuvres principales : des compositions religieuses d’un style doux et calme, extrêmement détaillé et précis, et des portraits dont le sujet est représenté dans son cadre familier.

© Routard.com

Bien sûr, nous avons aussi visité les deux principales églises de Brugge : la cathédrale et l’église Notre-Dame, impressionnantes par leur grandeur. C’est pourtant la petite basilique du Saint Sang qui m’a le plus impressionné. Là, se trouve une relique du sang du Christ que l’on peut vénérer. J’ai vraiment été touché pendant l’action de grâce après le petit moment de vénération. En m’étant approché du tissu imprégné du sang précieux de Jésus, sa passion et sa mort me semblaient très proches et très réelles. J’ai réalisé que Jésus avait un vrai corps et qu’Il a donné son précieux sang pour moi, pauvre pécheur…

Frère Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo. ut quis risus Aliquam felis id Nullam